Rechercher
  • Pascal Lamontagne

Agrandissement sur pieux-Quoi savoir?

Mis à jour : 1 nov. 2019


Pendant des milliers d’années, les pieux étaient des pièces de bois fichés dans la terre. Aujourd’hui, avec les nouvelles technologies de matériaux, il est possible de ficher en terre de l’acier et même du béton. Les pieux de bois existent encore, mais l’acier semble avoir pris la relève pour plusieurs bonnes raisons.

La popularité des pieux vissés est exponentielle. De la corde à linge au chalet, leurs usages se multiplient. Ils constituent une alternative intéressante aux pilastres et blocs de béton ainsi qu'au bois et fer-angle pour soutenir vos investissements.

«Les pieux vissés sont très stables par rapport au cycle gel-dégel. Fabriqués en acier galvanisé, ils ne se détériorent pas.

Et, en matière de structure à soutenir, le choix est vaste : abri d'auto, terrasse, maison, chalet, agrandissement, solarium, lampadaire, corde à linge et d'autres encore. Les pieux peuvent même être dévissés et réutilisés à un autre endroit.

Les prix varient légèrement d'une compagnie à l'autre, mais vous pouvez calculer environ 130 à 135 $ plus taxes par pieu, installation incluse.

«En ce qui concerne l'installation, nos équipements sont réduits à leur plus simple expression, afin de pouvoir atteindre les endroits plus difficiles d'accès et pour éviter d'endommager les terrains. Il faut calculer environ une heure pour la pose, ce qui est plus court que l'installation des produits de fondation plus traditionnels.

Les pieux vissés peuvent faire leur place dans pratiquement n'importe quel type de sol, à l'exception des terrains très rocheux. Dans le secteur résidentiel, ils sont normalement plantés à une profondeur d'environ 6 pieds, ce qui est suffisant pour la capacité portante habituellement nécessaire. Cependant, les pieux vissés peuvent aller jusqu'à 100 pieds de profondeur dans le secteur commercial.

L’étude du projet

Avant d’installer des pieux, il faut analyser quel est le service demandé à chaque pieu. Dans les cas de stabilisation des fondations d’un bâtiment, il faut bien comprendre sa structure pour évaluer son poids. Il y a souvent une variation du poids d’une section de mur à une autre. Un exemple de variation est la direction des solives de planchers qui viennent s’appuyer sur la fondation. Les murs qui reçoivent les solives ont plus de poids à supporter. Il y a bien sûr aussi le type de revêtement qui crée une variation.

Il est important de tout prendre en considération, l’orientation des fermes de toit, la hauteur et l’épaisseur de la fondation, la structure et de l’emplacement des murs porteurs, les colonnes de soutien, les poutres, les annexes, les garages, les cheminées, etc. En plus, il faut prendre en considération les charges vives. C’est-à-dire le poids des meubles, de la neige sur le toit et des personnes qui vivent dans le bâtiment. La charge morte plus les charges vives nous donnent les charges de services qu’il faut pondérer.

La conception du projet

La conception du projet est basée sur l’étude. Advenant un oubli important lors de l’étude, la conception ne sera pas adéquate. Un ingénieur en structure est essentiel pour faire la conception finale. La conception doit être présentée sous forme de dessins techniques très descriptifs et précis. Ces « plans d’ingénieur » sont essentiels pour l’obtention d’un permis de construction de la ville. De plus, ils sont essentiels pour informer le contremaître responsable du chantier de la logistique requise par la planification et l’exécution des travaux.

L’installation de pieux avant la construction ou après la construction d’un bâtiment est une opération qui influence sa structure. Tous travaux de structure ainsi que la conception de pièces préfabriquées nécessitent l’approbation d’un ingénieur spécialisé en structure. Par contre, l’estimation, la planification et l’exécution ne nécessitent pas l’intervention directe d’un ingénieur, sauf si le projet nécessite un plan tel que construit et un certificat de conformité.

La planification du projet

Une planification approfondie est essentielle pour exécuter des travaux sécuritaires de qualité et dans des délais raisonnables. La planification demande beaucoup d’énergie et exige une excellente méthode de travail. Aujourd’hui, avec les nouvelles technologies de communication, la planification peut se faire beaucoup plus rapidement, mais sans bonne méthode de travail, le stress peut nuire à la planification en créant des malentendus et des frustrations non constructives.

La planification est en grande partie responsable de la recette du succès. C’est l’ingrédient qui tisse des liens forts entre tous les autres ingrédients.

L’exécution du projet

Le responsable de l’exécution du chantier est le contremaître. Il n’y a pas d’école qui enseigne comment bien installer des pieux. La formation se fait par compagnonnage. C’est-à-dire, les contremaîtres les plus expérimentés se doivent de partager leur savoir avec les plus jeunes.

La sécurité sur le chantier doit être la priorité. Viennent ensuite, la qualité et l’efficacité.

Toutes ces priorités doivent être gérées par une bonne communication. Le contremaître du chantier se doit de bien communiquer avec le client, avec ses hommes, avec ses fournisseurs, avec ses sous-traitants, avec les employés de la ville, avec les voisins, etc.

Les bons contremaîtres sont des personnes avec des qualités exceptionnelles.

1,342 vues

© 2019 Plan Maison Québec

Site web | Boxcom