Rechercher
  • Pascal Lamontagne

Raccorder la plomberie, l'électricité et la ventilation lors d'un projet d'ajout d'étage

Mis à jour : 1 nov. 2019


L'installation d'un réseau de plomberie dans des combles n'est pas chose facile. Tout comme pour l'installation d'un réseau électrique ou de ventilation, il est recommandé de faire appel à un spécialiste.

Électricité

Il existe deux solutions pour amener l'électricité dans vos combles :

  • Un raccordement des câbles d'alimentation des combles au tableau principal de la maison. La puissance du tableau doit subir une vérification préalable, afin qu'elle soit parfaitement adaptée à la consommation électrique totale de l'habitation.

  • Une installation séparée avec un compteur et un tableau qui peut être pratique pour de la location, par exemple.

Si l'électricité des combles est indépendante du reste de l'habitation, il faut également installer un système de disjoncteurs. D'autres équipements comme un délesteur ou un contacteur ne sont pas obligatoires.

Attention : les travaux électriques doivent être conformes aux normes NF C 15 100.

Plomberie : circuits de distribution

Il faut impérativement vous raccorder à votre réseau existant pour l'arrivée et l'évacuation d'eau. C'est pourquoi, si vous désirez installer une salle de bain ou une pièce nécessitant une arrivée d'eau dans vos combles, il faut penser au raccordement dès le début du projet.

Le plus pratique est évidemment de prévoir ces pièces au dessus de pièces d'eau déjà existantes, afin d'éviter de prolonger indéfiniment les canalisations.

Concernant l'eau chaude, tout dépend du système dont vous disposez actuellement. Vous pouvez vous raccorder directement sur une arrivée d'eau chaude si celle-ci est à proximité.

L'autre solution est d'installer un chauffe eau électrique à l'étage, dans le cas où votre installation actuelle est insuffisante pour couvrir les besoins de plusieurs salles d'eau, ou si l'arrivée d'eau chaude est trop éloignée des combles.

Contraintes de la plomberie dans les combles

Une fois l'eau acheminée dans les combles, il faut évidemment pouvoir évacuer les eaux usées. Pour cela, il faut poser de nouveaux circuits de décharge.

Il faut également veiller à installer des robinets d'arrêt qui s'avèrent indispensables en cas de fuites.

Poids et revêtement

Si vous prévoyez d'installer une douche et surtout une baignoire, il faut faire attention à la résistance du plancher et à l'étanchéité du revêtement.

En effet, le poids d'une baignoire remplie d'eau additionnée au poids d'un adulte avoisine les 400 kg. Prévoyez une structure suffisamment solide dès le départ.

Ventilation combles

Le chauffage n'est pas le seul élément de confort que l'on puisse mettre en place dans les combles : la ventilation des combles est également très importante.

La ventilation est trop souvent négligée, pourtant c'est un gage de confort :

  • qualité de l'air supérieure : diminution des odeurs, fumées, vapeur d'eau, CO2, COV, etc. ;

  • présence de microbes et bactéries réduite ;

  • taux d'humidité maîtrisé.

Il existe deux types de ventilation :

  • la ventilation naturelle ;

  • la ventilation mécanique (VMC).

Dans le cas d'un comble non aménagé, la ventilation se fait naturellement en installant les ouvertures nécessaires sur la toiture :
  • au pied de la toiture par une grille de ventilation ;

  • par des chatières de ventilation ;

  • par un closoir ventilé cimenté à sec sur le faîtage de la toiture.

Si vos combles sont habitables et aménagés, il est plus prudent de les équiper d'une ventilation mécanique. Il est en effet indispensable de renouveler l'air plus souvent et de manière plus efficace si vous occupez le lieux, pour éviter la condensation et l'humidité générée par les habitants.

Il existe 2 types de ventilation mécanique :

  • La VMC simple flux : l'air frais pénètre dans les pièces par les amenées d'air intégrées aux fenêtres, puis est évacué par les bouches d'extraction situées dans les pièces humides : cuisine, salle de bain, sanitaires, etc.

  • La VMC double flux : elle régule l'arrivée d'air frais et extrait l'air vicié par l'intermédiaire d'un double réseau de gaines. L'air passe par un échangeur pour préchauffer l'air entrant et limiter la consommation d'énergie.

162 vues

©2020 PLAN MAISON QUÉBEC

Site web par boxcom.ca